Le territoire

Vasciano fait partie de la municipalité de Stroncone (TR), située dans la vallée du torrent Aja. La ville a conservé son aspect médiéval. Ses paysages alternent rochers et collines plantés d'oliviers et de vignes ; les bois avoisinants, riches en hêtres, charmes et chênes, s'étendent sur des milliers de kilomètres carrés.
Tout au long de son histoire, Vasciano a appartenu aux princes Savelli, plus tard la ville a été subordonnée à la ville de Narni, puis annexée aux terres de Stroncone, dont elle fait toujours partie. On trouve la première mention écrite de Vasciano dans un document du pape Honorius III, daté de 1225. A cette époque, la ville a été placée sous le patronage de Saint-Pierre à Rome pour alléger les impôts qui accablaient la ville sous le règne de Narni. En 1227, selon un document du pape Grégoire IX, la ville de Narni reçut le droit de collecter 1 kilogramme de cire pour la fête de Saint Juvénal. Vasciano était aussi une ville artistiquement fertile. En 1523, Rinaldo da Calvi (un disciple de Giovanni di Pietro) a été chargé de travailler sur l'église de San Biagio. Le musicien Asprilio Pacelli, nommé Maître à la cour de Sigismond III de Pologne, y est également né. Aujourd'hui, une plaque commémorative érigée à sa mémoire sur la place principale de la ville le rappelle.

« Qui a ridosso de l’irto Vantatoglio

Ove allignano i carpini e gli ornelli
E, tra i massi, fiorisce il caprifoglio
Ben ferrati un dì ascesero i Savelli.

Surse Vasciano su ‘l cinereo scoglio
Munito di besteche e manganelli
Come una guardia a dominar l’orgoglio

Ostil de’ prepotenti e de’ ribelli.

Ne la parrocchia tutta istoriata
La Madonnina congiungea le mani
Ne ‘l sorriso de l’arte innamorata;

mentre dai rami argentei de gli olivi
vibravan melodie di suoni arcani
e tu, Pacelli, novi cieli aprivi. »